Entre terre et mer … à Etretat

Un bon bol d’air frais !!!! Je ne sais pas combien de fois j’ai entendu cette expression quand j’étais petite … en gros :  beaucoup !!!! Et quand il m’a fallu une petite pause, un petit moment pour décompresser, une coupure, un départ en vadrouille … je me suis « tout naturellement » tournée vers mon bol d’air frais : la Normandie !!!

00V_Etretat (1)

Je rêvais de grands espaces, de collines vertes, d’horizons lointains, d’étendues sans fin … et d’histoires !!!! J’aime les histoires, elles m’embarquent, je m’évade, je pars ailleurs et le quotidien s’efface pour laisser la place à d’autres mondes !!!

Alors pour cette évasion, j’ai conjugué paysage et littérature !!! Et avec la Normandie, la première idée que j’ai eu c’est Maurice Leblanc et Arsène Lupin !!! Arsène Lupin, gentleman cambrioleur dont une grande partie des aventures se déroule en Normandie, dans le pays de Caux !!! Allez, une petite dose d’Arsène Lupin saupoudré d’Aiguille Creuse, mon programme est bouclé !!!

00V_Etretat Falaises (1)

Et me voilà en route pour Etretat !!! Moi, la stressée des transports, me voilà d’abord dans un train … une heure et demi de retard mais une super ambiance dans le wagon, des histoires et des gens qui se croisent et partagent un peu d’eux … presque un bon souvenir et en tout cas, le début de mon aventure !!! Le lendemain, enchaînement direct avec un bus !!! Le bus … une angoisse … aucun contrôle, mais si Arsène Lupin peut tout affronter avec sa gouaille naturelle, je me lance aussi !!!!

Et là … et là … les falaises !!! C’est un paysage qui me parle tellement … !!! L’horizon, la mer et ces immenses blocs bruts qui viennent affronter le vide, qui se tiennent fièrement debout et dressés face aux flots !!!! J’aime ces paysages de contrastes où les couleurs et les matières se répondent tout en invitant à la rêverie !!!

A ce moment là de mon voyage, j’ai déjà commencé l’Aiguille Creuse, le décor est planté, les personnages en place … et moi, je suis en immersion totale !!!

00V_Etretat AiguilleCreuse (1)

00V_Etretat AiguilleCreuse (2)

Je me balade, je visite ce territoire inconnu physiquement mais que je commence déjà à reconnaître au fil des pages que je traverse !!! Et les falaises semblent émerger les unes après les autres, comme des bouts de terre cherchant à rejoindre la mer !!!

00V_Etretat Falaises (2)

Au détour d’un chemin … un petit indice, il se passe quelque chose … une passerelle, un accès caché ?? En tout cas, le mythe de l’Aiguille Creuse est bien là … et on se laisse vite prendre au jeu, une encoche, un creux, un passage … et si le trésor des Rois de France était juste à côté ??!! La Chambre des Demoiselles, bien décrite par Maurice Leblanc, pourrait presque nous persuader que l’aventure n’est pas bien loin !!!!

00V_Etretat Falaises (3)

En tout cas, la ville d’Etretat est habituée à recevoir son lot de curieux et sait comment gérer ces détectives littéraires qui arpentent tous les recoins du site à la recherche de la grande révélation !!!

00V_Etretat Panneaux (1)

Pour le coup, sans me laisser prendre par la marée, mais avec le spectacle époustouflant d’un avion mirage débarquant à toute vitesse de derrière les falaises, c’était vraiment une excursion formidable … exactement ce dont j’avais besoin … la bouffée d’oxygène qui aide à décompresser, à recharger les batteries et à repartir du bon pied !!

Du coup, j’en ai profité pour aller faire un tour du côté du Havre !!!! C’est vrai que sur le papier, ce n’est peut-être pas la ville qui fait le plus rêver, mais quand on y est, quand on connait un peu mieux l’histoire de ce territoire, cette ville prend une autre envergure !!!

00V_LeHavre St-Joseph (1)

Véritable ode au béton, cette architecture est le résultat d’un ambitieux plan de reconstruction, de 1945 à 1964, sous le contrôle de l’Atelier Auguste Perret et qui figure aujourd’hui au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Si de prime abord les constructions peuvent sembler rébarbatives et répétitives, savoir qu’elles sont le fruit d’une réflexion mêlant économie de matériaux, donc économie de coût, et confort pour les futurs habitants, rend à ces façades l’humanité qui peut leur manquer en première lecture.  Une trame de six mètres de long, accueillant toujours trois baies permet de composer les bâtiments et une fois qu’on a cette clef de déchiffrage, on se surprend à détailler toutes les constructions et surtout à voir ce qu’elles ont de différent les unes des autres !!!

Des étages de logements qui surplombent des rez-de-chaussées avec entresol dédiés aux commerces réinterprète une rue célèbre, la rue parisienne de Rivoli, tout en anticipant sur des principes urbains actuels de mixités des fonctions dans les quartiers !! Se balader au Havre, c’est se balader le nez en l’air à la recherche de tous ces petits détails qui donnent une lecture du passé, du présent et de l’avenir !!!

00V_LeHavre (1)

L’avenir est d’ailleurs symbolisé au Havre par une autre construction, qui a été … et qui est encore … porteuse d’une polémique !!! Le Volcan de Niemeyer (ou le Pot de Yaourt pour certains Havrais) est une scène culturelle qui prend place au cœur même de la ville et qui n’en fini pas de faire parler d’elle, déjà au moment de sa construction en 1982 et toujours aujourd’hui au moment de sa rénovation !!!

00V_LeHavre Volcan (1)

Il faut dire que ce bâtiment n’est pas vraiment dans le même ton que les constructions de la ville : le MuMa par exemple conçu par l’équipe Lagneau, Weill, Dimitrijevic et Audigier, et inauguré en 1961, qui rassemble des peintures de Monet, Renoir ou Boudin.

00V_LeHavre MuMa (1)

Et qu’il ne répond toujours pas à l’architecture de l’Eglise Saint-Joseph conçue par Auguste Perret, monument de grâce et de béton qui s’élève majestueusement vers le ciel. Sans compter qu’à l’intérieur, l’ensemble des vitraux amène une ambiance lumineuse incroyable dans le cœur de l’Eglise.

00V_LeHavre St-Joseph (2)

00V_LeHavre St-Joseph (3)

Qu’on aime ou qu’on aime pas, Le Havre ne laisse pas indifférent !! Et Etretat m’a ébloui par ces magnifiques paysages !!! Alors avec le beau temps qui était au rendez-vous, le plaisir de découvrir et de prendre des photos, je n’ai que de bons souvenirs de cette aventure !!! Et puis surtout, j’ai pu me replonger dans les histoires d’Arsène Lupin, avec le véritable décor de l’aventure autour de moi !!!

Publicités

32 réflexions sur “Entre terre et mer … à Etretat

  1. Beau voyage, merci 😉 Je ne connais pas le Havre alors c’es sympa que tu nous le fasse découvrir ! Par contre, je suis allée une fois aux falaises d’Etretat à marée basse, et c’est tout simplement magnifique ce côté sauvage entre terre et mer ! Un beau souvenir. Tes photos sont splendides 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Mon homme est du Havre!!!! 25 ans dans cette ville … 😉 je peux te dire que cette ville s’est bien améliorée ! Et tu sais si bien nous la faire « vivre » !
    La cote normande c’est comme la bretagne, c’est passionnel chez moi … Je ne suis pas née là, mais ce sont un peu mes racines affectives.
    Si tu veux prolonger ton aventure romanesque lis le Michel Bussi (un auteur que je kiffe !) « Code Lupin ».
    Merci pour toutes ces belles émotions que tu me fais partager … la mer me manque tellement !

    Aimé par 1 personne

    • Je l’ai vraiment trouvé très intéressante cette ville : deux regards, le premier un peu naïf en arrivant, une ville de béton, répétitive, avec de grandes artères, et le second : enthousiaste !!! J’ai eu besoin de la visite de l’appartement témoin de Perret pour me rendre compte de l’ampleur de la reconstruction et de ce que ça impliquait !!!
      Et pour la Normandie, je n’en suis pas originaire non plus, mais j’allais y passer pas mal de mes vacances plus jeune, c’est aussi beaucoup de souvenirs affectifs et vraiment ancrés en moi !!!!
      En tout cas, merci pour le tuyau littéraire, ça a l’air super !!!
      Et je suis vraiment ravie si ça t’a plu et j’espère que ces photos t’amènent un peu de mer !!! 😀 !!!

      Aimé par 1 personne

  3. Quel joli article! C’est super de conjuguer voyage et littérature… Tu m’as donnée envie de visiter le Havre, et de faire un tour en Normandie. Tes photos des falaises sont splendides! Et j’ai beaucoup aimé le ton et le style de ton récit.

    Aimé par 1 personne

  4. C’est fou comme ton article me parle! Bon, Le Havre, vraiment, j’ai du mal, j’ai bien essayé, mais ça passe pas. Moi, c’est la pierre qui me parle, la vrai, rustique, du fond de la Dordogne, ou la blonde bordelaise… Mais Etretat, Leblanc, Arsène Lupin… C’est bien simple, c’était mon sujet de mémoire: L’aiguille creuse, le roman policier français et sa géolocalisation. Outre le fait que ce roman m’est fait découvrir le genre au collège, c’est à travers lui et pour lui que j’ai visité Etretat la première fois. Et j’ai adoré! Merci de ramener tous ces souvenirs à ma mémoire 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s